TOUS AVEC #ZAKIA !
Il faut en finir avec les violences conjugales.
Elles sont peu nombreuses, ces femmes qui ont le courage de dire “Stop” aux violences subies de leur conjoint. Combien se résignent à accepter les coups, liées à jamais à leur bourreau par l’emprise psychologique, par la peur, la contrainte, ou par la simple indifférence de ceux qui croisent leur regard.
Zakia a trouvé la force. La force de fuir, fuir son mari, fuir son pays, la force de fuir ses souvenirs, de fuir son calvaire.
Emportant avec elle ses deux filles, victimes comme elle des violences d’homme habité par la rage, elle a pris tous les risques pour partir au plus loin et mettre sa famille à l’abri.
Mais Zakia sera finalement rattrapée. Pas par celui qu’elle croit.
Zakia sera rattrapée par la Justice, notre Justice, qui décide en quelques lignes de la renvoyer chez elle.
Avis favorable à l’extradition. Le Premier Ministre doit décider après avis du Ministre de la Justice. Et si c’est le cas : retour à la case départ. Retour à la case prison, la prison marocaine. Et puis ensuite, si suite il y a, il pourra récupérer son dû, récupérer sa chose, lui son bourreau.
Et l’enfer continue.
BATTONS NOUS AVEC #ZAKIA, pour elle, pour ses filles, et pour toutes celles qui souffrent en silence. #Zakia est soutenue aussi par #Solidarité Femmes et #RHESO.